exempla
Accueil arrow Érosion et défi arrow Notre littoral en hiver
Notre littoral en hiver Version imprimable

Le comportement de notre littoral en été et en hiver :

Onil Comeau en hiverA part les marins, un faible pourcentage de la population garde un contact avec la mer en hiver comme en été. L’automne et l’hiver est pourtant la période des grandes marrées et des tempêtes en mer, et c’est pendant ce temps que le visage du littoral est le plus affecté. Une combinaison des vents de l’est et du nord-est accompagnée des grandes marrées constitue un danger pour les habitants du littoral de notre région pendant cette période de l’année. Si les habitants du littoral étaient frappés par une inondation majeure, le manque de connaissances et de préparation occasionneraient de sérieuses difficultés. Suite aux questions posées aux habitants, nous constatons qu’il y a un manque de connaissance concernant les éléments qui constituent une tempête ordinaire et une tempête majeure. La population pourrait donc être prise par surprise.  

littoral en hiverMaintenant que le littoral gèle tard ou très peu, les caps qui nous protègent subissent des dommages en automne et en hiver. La survie de notre littoral dépend beaucoup de la quantité de neige ou de glace qui s’accumule sur nos côtes. Cette année 2008, par exemple les vents du large (Est) ont poussé la neige et la  glace sur le rivage du littoral du Golfe d’environ deux mètres en hauteur. Ce mur fragile aide à diminuer la force des vagues avant qu’elle puisse atteindre les caps des plages et les falaises.

herbe du littoral en étéLa quantité de pluie que l’on peut avoir au printemps influence beaucoup la pousse des plantes sur le rivage. Par exemple, les pluies abondantes au printemps 2006 et 2007 ont fait pousser la végétation du littoral de plus d’un mètre à certains endroits. De plus, à cause des fortes pluies, l’activité humaine a été ralentie ce qui a été bénéfique pour le littoral.
 
< Précédent   Suivant >
Stellart Consultant Web